Worlds League of Legends : une finale sans saveur

Une fois n’est pas coutume, la finale de la compétition mondiale de League of Legends s’est terminée sans grand intérêt … Pourquoi ? D’abord parce que tout semblait joué d’avance, avant même le début de la compétition, les SKT T1 était grand favoris, et ils n’ont pas flanchés. Mais plus que ça, le système de jeu, duquel découle la méta, semble trop figé pour laisser une équipe créer l’exploit, explications.

1 - Encore des Coréens au top niveau ….

Encore plus que d’habitude, les Coréens ont dominé le tournoi. Et pour la première fois en 5 saisons, la finale s’est déroulée entre 2 équipes Coréennes.

On a bien failli y croire côté Européen, en effet 2 équipes étaient présentes en demi-finale. Mais elles se sont toutes les deux inclinées 3-0 face à des équipes asiatiques bien plus performantes. Les FNATIC auraient pu créer la surprise, mais les KOO Tigers étaient trop forts. Alors quelles sont les raisons du succès ? Pourquoi les SKT T1 n’ont perdu qu’une seule manche en 9 matches ? Est-ce que l’hiver vient ? Vous saurez tout et bien plus encore tout de suite après la pub !

2 - La Méta ? Oui mais pourquoi ?

Ok, cette année, c’est clair, la méta est orientée objectifs et rotations. Elle a penché pendant plusieurs semaines vers les tanks, pour finir sur ces bon vieux colosses. Bon comme les try harders de SKT T1 sont les meilleurs dans les rotations, c’est normal, ils sont champions du monde. Mais pourquoi personne n’arrive à leur prendre ne serait-ce qu’une game ??? Et bien parce qu’à League of Legends, il n’y a qu’une seule façon de gagner. Et je ne parle par forcément du fait de tuer le Nexus. Je parle du fait qu’il n’y a qu’une méthode, maximiser la prise de gold, garder un oeil sur son adversaire, .... Dans tous les autres jeux compétitifs, il y a plusieurs façons de gagner, il suffit de regarder les différences de gameplay entre les races d’un Starcraft II par exemple, ou la disparité des decks possibles dans Hearthstone (oui ok, je suis un peu payé par Blizzard ^^). Mais les développeurs sont tellement occupé à équilibrer les champions, ou à faire revenir les anciens champions inutiles sur le devant de la scène, que rien ne favorise un typage fort des compositions d’équipe.
Pour être plus clair (avec un cas concret), on ne peut pas se dire “Bon les gars, on n’achète plus de wards, on prend que des dégâts et on fonce tous au mid !”. Non, tout le monde est obligé de ward, d’acheter des dégâts mais pas trop, du tanking mais pas trop, bref, de rester dans le timoré.

Il est loin le temps de la compo hard engage qui bat la compo poke qui bat la compo assassin qui se fait éclater par la compo tank. Aujourd’hui, la meilleure équipe c’est celle qui sait un peu tout faire et qui sait rester consistante. Et comme maintenant il y a de nombreux champions capables de gérer chaque compartiment du jeu, il est impossible de s’en occuper dans la phase de pick & ban. De toute façon on est trop occupé à gerer les champions pétés du moment pour pouvoir faire autre chose.

Alors est-ce que League of Legends est devenu un jeu ennuyeux, ou est-ce que Riot va relancer la machine avec des changements bien sentis, et bien rendez-vous à la saison 6 pour voir tous les changements ;-) (ou sur la note de patch 5.22 http://euw.leagueoflegends.com/fr/news/game-updates/patch/notes-de-patch-522)

Catégorie: 

Commentaires

La seule chose qui peux faire dire que la finale est sans saveur c'est une finale entre deux équipes coréennes. Une finale de LCK qui s'est rejoué à Berlin aux Worlds, puisque la première finale entre ces deux équipes à eu lieu pour déterminer leurs seed respectif. Mais ce genre de finale est intéressante pour voir le niveau des autres régions (RIP NA) et sans parler des wilds card.

Malgré les équipes européennes en demi, on ne pouvait pas miser sur le fait que les équipes passent. Encore qu'Origen ont su rester bons contre les SKT, à l'inverse, FNATIC n'a rien pu faire, Huni à tilt comme un cochon et Reignover n'a pas du tout soutenu sa lane qui était en train de gagner, il n'a rien fait sur la botlane ou la midlane quoi. Il voulait mettre Huni dans de bonnes conditions pour carry et ça n'a pas fonctionné (le temps de sécher une larme)

Mais je vais en venir à l'analyse pour de vrai et arrêter de retourner le couteau dans la plaie. Ton analyse basique de la méta est bonne. Engranger des golds et prendre des objectifs, c'est la base mais rien que sur les picks de la première game (j'ai pas les drafts complètes) SKT joue sur une compo ultra mobile (Kassa, RekSai, Sivir, Shen et je parle pas de Rumble parce qu'il est pas mobile mais il à un tp) face à une compo carry centrique pas réellement complète (Riven, Lee sin, Lulu, Jinx, Alistar) mais avec double TP. La formation des SKT leur permet d'être partout sur la map en un rien de temps donc ils ne perdent pas de temps et il n'y a pas de tank (Shen support quoi) ni même de poke dans cette compo. Elle est juste basé sur des objectifs mais elle est capable de faire un teamfigth pour les objectif (Coucou Rumble) car Marin dans cette compo est la pour maintenir une pression permanente sur la map et pendant les combats d'équipe.

La game 2 est remporté grâce une compo carry centrique (Lulu Alistar - Tristana) mais qui peux tenir des combats pour des objectifs grâce à Jarvan Rumble Lulu. Beaucoup de pression et de push sur cette compo qui n'est pas mobile du tout (Faker sur Lulu avec un ignite) alors oui, elle poke un peu plus peut être grâce à tristana si elle passe lvl12

Je parlerai pas trop de la game 3 puisque la combo est quasiment similaire à celle de la game un, très mobile, forcer les objectifs quitte à se battre. Dans tous les cas, les SKT savent faire un teamfigth donc, ils s'inquiète pas. Et je pense que la victoire des KOO vient du kite qu'apporte une ashe et que la compo KOO ne soit pas adcentrique, ils peuvent faire du dégâts partout. Cette fois, ce sont les KOO qui cherche le combat et pas de poke. Un tank point barre.

Et pour la dernière game, à nouveau les SKT sorte une compo ultra mobile à capacité de défense et d'attaque surréaliste et surtout très mobile cette fois (double tp, sivir, elise) et une capacité à prendre des kills ultra rapidement (coucou Elise - Ryze) Et mis à part le Gnar (en mini) et un peu sivir peu ou pas de poke dans cette compo.

Ce que je veux dire par là, c'est que toute les équipes sont sensé savoir tout faire surtout dans ce domaine là. Finales des worlds... Tu peux pas prendre une compo assassin quand tu es sur de te faire counterpick à tous les postes (bon sauf Faker mais bon...). Donc pour ne pas avoir peur de ce genre de counterpick, les joueurs travaillent de manière plus globale et essai de voir ce qui se passe sur le map et d'y être. Gagner à l'objectif en permanence. Même les chinois ont joué comme ça alors que si tu regardes les match en LPL, je suis pas sur qu'ils connaissent ce genre de jeu car les chinois sont ultra agressifs habituellement, quitte à combattre en infériorité numérique car ils ne faut pas perdre l'objectif. Même s'ils ne le prennent pas, ils ne veulent pas le perdre et la force de l'Asie est là... L'intérêt de l'objectif, si tu le prends pas, c'est surtout de pas le perdre.

En Europe (et en NA mais dans une moindre mesure) on se base sur des personnalité fortes, des doubles / triples carry. FNATIC par exemples quand ils jouaient Lissandra, Olaf (Rengar), Lulu, Jinx, Alistar. Ils jouent pour mettre bien les carry qui sont souvent des petits pokeurs. Le genre de compo dont tu parles n'existe plus vraiment. Tu prends pas une compo full assassin, tu prends un assassin mais tu ajustes le reste de la compo autour de lui (carry centrique). Tu joues pas une compo poke (tu en prends deux maximum) pour adapter ta team autour (une janna par exemple ou un Gragas - ça te parle plus - pour disengage. La faiblesse du poke, c'est l'engage) et j'en reviens à mon point en haut, tu ne peux pas baser une compo sur un seul type de truc.

Et en effet, une grosse faiblesse des Worlds cette année, c'est Mordekaiser et GP (quoi que) mais d'avoir l'équipe bleue qui perds deux bans et qui sont obligés d'être mécaniquement beaucoup plus solide. Tu ne parles pas du ban Gragas qui a fait beaucoup de mal à l'Europe (et qui signe un peu la défaite des FNATIC si on oublie le tilt d'Huni)

Et je finirai ce pavé (César) pour espérer qu'on ne reviendra pas sur des compos adcentrique avec la nouvelle pré saison !